écrivaillons

ceci est un forum d'écriture, de discours vides de sens, de débats amoraux et de rituels étranges, on y parle de tout mais surtout de rien... Écrivaillerait-vous avec nous ? 
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les plus beaux poèmes

Aller en bas 
AuteurMessage
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Les plus beaux poèmes   Mer 29 Juil - 20:37

Qu'on soit ou non amateur de poésie, il existe certainement des poèmes qui vous ont fait vibrer, plus que d'autres. Ici encore, je vous invite à poster les poèmes que vous n'oublierez pas de sitôt. Ce sera l'occasion de découvrir de nouveaux auteurs. Et puis, cela fait toujours du bien de lire de la poésie.


Je commencerai par un poème de Verlaine, tiré du recueil Romance sans paroles:

Citation :
Dans l'interminable
Ennui de la plaine
La neige incertaine
Luit comme du sable.

Le ciel est de cuivre
San lueur aucune.
On croirait voir vivre
Et mourir la lune.

Comme des nuées
Flottent gris sur les chênes
Des forêts prochaines
Parmi les buées.

Le ciel est de cuivre
Sans lueur aucune.
On croirait voir vivre
Et mourir la lune.

Corneille poussive
Et vous, les loups maigres
Par ces bises aigres
Quoi donc vous arrive !

Dans l'interminable
Ennui de la plaine
La neige incertaine
Luit comme du sable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulli
Admin
avatar

Messages : 757
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Mer 29 Juil - 20:51

CONTRE !


"Je vous construirai une ville avec des loques, moi.
Je vous construirai sans plan et sans ciment un édifice que vous ne détruirez pas
Et qu'une espèce d'évidence écumante soutiendra et gonflera,
Qui viendra vous braire au nez, et au nez gelé
De tous vos Parthénons, vos Arts Arabes et de vos Mings.
Avec de la fumée, avec de la dilution de brouillard et du son de peaux de tambours
Je vous assoirai des forteresses écrasantes et superbes,
Des forteresses faites exclusivement de remous et de secousses,
Contre lesquels votre ordre multimillénaire et votre géométrie
Tomberont en fadaises et galimatias et poussières de sable sans raisons.
Glas ! Glas ! Glas ! Sur vous tous! Néant sur les vivants!
Oui! Je crois en Dieu ! Certes, il n'en sait rien.
Foi, semelle inusable pour qui n'avance pas.
Ô monde, monde étranglé, ventre froid !
Même pas symbole, mais néant !
Je contre! Je contre! Je contre, et te gave de chien crevé !
En tonnes, vous m'entendez, en tonnes je vous arracherai
Ce que vous m'avez refusé en grammes!
Le venin du serpent est son fidèle compagnon.
Fidèle ! Et il l'estime à sa juste valeur.
Frères, Mes Frères damnés, suivez moi avec confiance;
Les dents du loup ne lâchent pas le loup,
C'est la chair du mouton qui lâche.
Dans le noir, nous verrons clair, Mes Frères!
Dans le labyrinthe, nous trouverons la voie droite!
Carcasse ! Où est ta place ici ?
Gêneuse! Pisseuse! Pots cassés! Poulie gémissante !
Comme tu vas sentir les cordages tendus des quatre mondes !
Comme je vais t'écarteler !"



Michaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrivaillons.forumactif.com
Malimelocaliptus

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Dim 2 Aoû - 17:19

Le vin de l'assassin

Ma femme est morte, je suis libre !
Je puis donc boire tout mon soûl.
Lorsque je rentrais sans un sou,
Ses cris me déchiraient la fibre.

Autant qu'un roi je suis heureux ;
L'air est pur, le ciel admirable...
Nous avions un été semblable
Lorsque j'en devins amoureux !

L'horrible soif qui me déchire
Aurait besoin pour s'assouvir
D'autant de vin qu'en peut tenir
Son tombeau ; - ce n'est pas peu dire :

Je l'ai jetée au fond d'un puits,
Et j'ai même poussé sur elle
Tous les pavés de la margelle.
- Je l'oublierai si je le puis !

Au nom des serments de tendresse,
Dont rien ne peut nous délier,
Et pour nous réconcilier
Comme au beau temps de notre ivresse,

J'implorai d'elle un rendez-vous,
Le soir, sur une route obscure.
Elle y vint ! - folle créature !
Nous sommes tous plus ou moins fous !

Elle était encore jolie,
Quoique bien fatiguée ! et moi,
Je l'aimais trop ! voilà pourquoi
Je lui dis : Sors de cette vie !

Nul ne peut me comprendre. Un seul
Parmi ces ivrognes stupides
Songea-t-il dans ses nuits morbides
A faire du vin un linceul ?

Cette crapule invulnérable
Comme les machines de fer
Jamais, ni l'été ni l'hiver,
N'a connu l'amour véritable,

Avec ses noirs enchantements
Son cortège infernal d'alarmes,
Ses fioles de poison, ses larmes,
Ses bruits de chaîne et d'ossements !

- Me voilà libre et solitaire !
Je serai ce soir ivre mort ;
Alors, sans peur et sans remord,
Je me coucherai sur la terre,

Et je dormirai comme un chien !
Le chariot aux lourdes roues
Chargé de pierres et de boues,
Le wagon enragé peut bien

Ecraser ma tête coupable
Ou me couper par le milieu,
Je m'en moque comme de Dieu,
Du Diable ou de la Sainte Table !

C. Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malimelocaliptus

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Dim 2 Aoû - 17:25

Pour que sourie encore une fois Jean-Baptiste
Sire je danserais mieux que les séraphins
Ma mère dites-moi pourquoi vous êtes triste
En robe de comtesse à côté du Dauphin

Mon cœur battait battait très fort à sa parole
Quand je dansais dans le fenouil en écoutant
Et je brodais des lys sur une banderole
Destinée à flotter au bout de son bâton

Et pour qui voulez-vous qu'à présent je la brode
Son bâton refleurit sur les bords du Jourdain
Et tous les lys quand vos soldats ô roi Hérode
L'emmenèrent se sont flétris dans mon jardin

Venez tous avec moi là-bas sous les quinconces
Ne pleure pas ô joli fou du roi
Prends cette tête au lieu de ta marotte et danse
N'y touchez pas son front ma mère est déjà froid

Sire marchez devant trabants marchez derrière
Nous creuserons un trou et l'y enterrerons
Nous planterons des fleurs et danserons en rond
Jusqu'à l'heure j'aurai où perdu ma jarretière
Le roi sa tabatière
L'infante son rosaire
Le curé son bréviaire

G. Apollinaire - extrait d'Alcools
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Lun 3 Aoû - 20:09

Du Jacques Prévert. C'est simple, niais, mais beau.

Paris at night

Trois allumettes une à une allumées dans la nuit
La première pour voir ton visage tout entier
La seconde pour voir tes yeux
La dernière pour voir ta bouche
Et l'obscurité tout entière pour me rappeler tout cela
En te serrant dans mes bras


L'accent grave

LE PROFESSEUR

Elève Hamlet !

L'ELEVE HAMLET

... Hein...Quoi...Pardon...Qu'est-ce qui se passe...
Qu'est-ce qu'il y a...Qu'est-ce que c'est...

LE PROFESSEUR
(mécontent)

Vous ne pouvez pas répondre présent comme tout le monde ? Pas possible, vous êtes encore dans les nuages.

L'ELEVE HAMLET

Etre ou ne pas être dans les nuages !

LE PROFESSEUR

Suffi. Pas tant de manières. Et conjuguez-moi le verbe être comme tout le monde, c'est tout ce que je vous demande.

L'ELEVE HAMLET

To be...

LE PROFESSEUR

En français, s'il-vous plaît, comme tout le monde.

L'ELEVE HAMLET

Bien monsieur (Il conjugue :)
Je suis ou je ne suis pas
Tu es ou tu n'es pas
Il est où il n'est pas
Nous sommes ou nous ne sommes pas ...

LE PROFESSEUR
(excessivement mécontent)

Mais c'est vous qui n'y êtes pas mon pauvre ami !

L'ELEVE HAMLET

C'est exact monsieur le professeur
Je suis "où" je ne suis pas
Et dans le fond, hein, à la réflexion,
Être "où" ne pas être
C'est peut-être aussi la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malimelocaliptus

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Mer 5 Aoû - 18:07

haha génial Prévert ;p qu'on ne dise pas niais, mais sublime, la nuance paraît stupide en apparence, mais réfléchissez-y quand vous rencontrez des niaiseries dans vos vies !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Mer 5 Aoû - 18:17

La niaiserie de Prévert est sublime.
Paradoxalement, c'est une niaiserie pleine de sens. Mais je crois que c'est voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Lun 5 Oct - 16:14

(Sorry pour le double post)

Voilà un autre poème que j'aime beaucoup. De Rimbaud cette fois. Pour une fois qur j'aime quelque chose de lui. Ce garçon est énigmatique. J'ai du mal à le comprendre.

Son poème est tiré de ses Illuminations : Aube

Citation :

J'ai embrassé l'aube d'été.
Rien ne bougeait encore au front des palais. L'eau était morte. Les camps d'ombre ne quittaient pas la route du bois. J'ai marché, réveillant les haleines vives et tièdes, et les pierreries regardèrent, et les ailes se levèrent sans bruit.
La première entreprise fut, dans le sentier déjà empli de frais et blêmes éclats, une fleur qui me dit son nom.
Je ris au wasserfall blond qui s'échevela à travers les sapins : à la cime argentée je reconnus la déesse.
Alors je levai un à un les voiles. Dans l'allée, en agitant les bras. Par la plaine, où je l'ai dénoncée au coq. A la grand'ville elle fuyait parmi les clochers et les dômes, et courant comme un mendiant sur les quais de marbre, je la chassais.
En haut de la route, près d'un bois de lauriers, je l'ai entourée avec ses voiles amassés, et j'ai senti un peu son immense corps. L'aube et l'enfant tombèrent au bas du bois.
Au réveil il était midi.


Dernière édition par Wivi le Mar 6 Oct - 9:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulli
Admin
avatar

Messages : 757
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Lun 5 Oct - 19:21

Wivi a écrit:
(Sorry pour le doubme post)

nan, je t'excuse pas, et pour la peine je fait du hors sujet...
comme si ici on modérai quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrivaillons.forumactif.com
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Mar 6 Oct - 9:11

J'ai été trop modérée, je crois. Du coup, je me modère moi-même.
Y en a-t-il parmi nous qui n'aime pas les doubles post ? (A titre informatif of course)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulli
Admin
avatar

Messages : 757
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Mar 6 Oct - 11:04

je préfère les triples post. pourquoi se limiter ? malencolie aime bien aussi se répondre à lui même (ment pas, je le sais).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrivaillons.forumactif.com
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Ven 13 Nov - 21:22

J'adore les haïkus. Je vous en mets quelques uns.

Sur chaque objet posé
s'éveille
une ombre d'automne

Takahama Kyoshi


Elles effacent à l'instant
la trace de mes pas -
vagues d'automne

Mayuzumi Madoka


Je mange du raisin
grain après grain -
comme un grappe de mots

Nakamura Kusatao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Sam 23 Jan - 13:37

Petit haiku du jour :

Je dormirais bien -
jusqu'à ce que reverdisse
la lande de mes rêves

Kaneko Tôta
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Mer 23 Juin - 15:52

Mon Cœur sur un petit Plat
Pour le régal de son Palais
Brioche serait, ou Baie,
Pût-il être Abricot !

(Emily Dickinson)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Mer 17 Nov - 21:59

S'en mes mains une fois vous tiens,
Pas ne m'eschaperés, Plaisance !
Ja Fortune n'aura puissance
Que n'aye ma part de vos biens,

En despit de Deuil et des siens
Qui me tourmentent de penance,
S'en mes mains une fois vous tiens,
Pas ne m'eschaperés, Plaisance !
Ja Fortune n'aura puissance
Que n'aye ma part de vos biens.

Doy je tous jours sans avoir riens
Languir en ma dure grevance ?
Nennil ! Promis en Esperance
Que serez de tous points des miens,
S'en mes mains une fois vous tiens,
Pas ne m'eschaperés, Plaisance !
Ja Fortune n'aura puissance
Que n'aye ma part de vos biens.

(Charles d'Orléans, Rondeau 131)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pablo de herlanes



Messages : 4
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Joë Bousquet   Ven 5 Aoû - 15:27

Je vous aimais avec mes yeux
mon amour en aimait une autre
que me reste-t-il de vous deux

Joë Bousquet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pablo de herlanes



Messages : 4
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Ven 5 Aoû - 15:29

La pluie ne vient pas
du ciel
l'oiseau comme nous
est un animal terrestre

J. Prévert

On ne se voit pas dans la mer

J.P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
les mots se lève

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   Lun 26 Sep - 4:54

chaque poème peut-être beau.
comme votre poème pour moi peut ne pas être beau et vice versa.
donc, un beau poème peut s'en doute êtes le plus beau en soi, celons les émotions que nous y associons inconsciemment.
sachant que la beauté de quelque chose et toute relative.
parfois un poème n'est beau que par l'emprunt de s'est mots, les images qu'ils veut faire ressortir.
après, le reste n'est pour moi que secondaire.
et comme il et dis assez poétiquement dans une pub "Tout le reste n'est que fioriture"...

voici alors un poème ârmis tant d'autre que je trouve assez fort de se poéte que j'admire "Xavier Grall".
j'associe mes tourmentes intérieurs aux siennes car pour moi il à sur dire par ses mots tout le mal qu'il voulais voir sortir de lui et/ou qu'il voulais voir sortir des êtres, des choses, des terres qu'il à foulée, aimer, respecter, emmerder...

Te nommant, Armorique
je nomme le risque et la dérade
et le chemin des courlis
et l'espérance de Java
et de Bali.

[...]

Dis-moi, quand partirai-je au Sud ?

[...]

Cet aujourd'hui ne sait plus rêver
Cet aujourd'hui ne sait pas ce que
veut dire le mot
île
et le mot Feroë.
Mon îlienne,

[...]

dis-leur le poème de la mer
le prodige du matin
et le miracle du vent.
Et dis-leur la jubiliation des capitaines
qui s'en venaient de Madère
dans l'assomption d'une misaine.

[...]

Notre-dame des îles et notre-dame des goémons
notre-dame des navires et notre-dame des houes
notre-dame des marins et notre dame des forbans
priez pour moi, l'Infidèle, pélerin
de tous les océans
et priez pour moi dans vos pardons
au centre de vos étés
notre-dame des mimosas et notre-dame des genêts
priez pour moi à Raz, Molène et Douarnenez.

Ah quand je mourrai
enterrez-moi à Ouessant
avec mes épagneuls
et mes goélands
ah quand je mourrai
mettez-moi en ce jardin de gravier.

Ainsi soit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les plus beaux poèmes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les plus beaux fàp gris de mac ?
» Le musée des Beaux-Arts en langue picarde
» les plus beaux cadeaux de nos enfants
» Tout bon arbre produit de beaux fruits, mais tout arbre pourri produit des fruits sans valeur.
» Pour avoir des beaux rosiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
écrivaillons :: Bidules and co-
Sauter vers: