écrivaillons

ceci est un forum d'écriture, de discours vides de sens, de débats amoraux et de rituels étranges, on y parle de tout mais surtout de rien... Écrivaillerait-vous avec nous ? 
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jalousie

Aller en bas 
AuteurMessage
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Jalousie   Sam 25 Juil - 20:36

Arrêtez-vous dix secondes à votre fenêtre et voyez ce qui se passe dans votre rue. Retenez 5 objets ou évènements ou les deux et écrivez un texte en inserrant ces éléments dans votre trame. Pour finir, voyons ce que ça donne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulli
Admin
avatar

Messages : 757
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Jalousie   Mar 28 Juil - 22:10

"jalousie" ? c'est un thème ou... ?

---


Le mur est violent
Prison d'un ennuie
Pierre d'un... oublis
Il brille d'être terne
Le chat n'est pas là
Sur le bout du toit
Ou parfois, il geins
Du haut des cheminé
Aucun désir de fumé
Peu être que les voisins
Parfois mon vu à nu
Mais qu'importe ?
Les poubelles sentinelles
Dans le creux de la cours
Salie de bruit
Il ne pleut pas
Il attend, on ne sais quoi
Qui ne viendra pas
Qui n'est jamais venus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrivaillons.forumactif.com
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Jalousie   Mer 29 Juil - 19:48

Jalousie? Un thème ? Pourquoi pas. Je n'y avais pas pensé. En écrivant jalousie, j'avais pensé au petit trou dans la porte qui sert à voir qui est derrière. J'ai trouvé que ce mot tombait bien à propos, au vu de l'exercice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malimelocaliptus

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Jalousie   Mer 26 Aoû - 10:44

Jaloux. Du lierre qui se repose et dégouline comme un insomniaque à bout de force tombé du lit. Jaloux des branches taillés, déchirés, comme des émincés de poulet qui sont au sol accrochés à de cintres. Jaloux, franchement du vent qui s'y glisse et qui n'entre pas au dedans. Moi, je fais semblant de travailler, et en face voilà les bureaux par dizaine, par centaines. Ils me regardent pas encore. Ils seraient jaloux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Jalousie   Mer 1 Déc - 22:52

Oui, jalouse de la légèreté du vent, de la neige, du froid ! Un froid pince-sans-rire qui d'une pichenette vous indique sa présence. Jalouse de lui, de son insouciance, de son indifférence. Jalouse de son sourire, de sa mélodie quand résonnent les grelots. Et glaglagla ! Et glaglagla ! Jalouse, oui, jalouse de sa liberté presque infinie, indestructible. Quand le froid nous enveloppe de son manteau diaphane, peut-on s'en soustraire si facilement ? Jalouse, oui, jalouse de sa continuelle présence en moi. Que j'aimerais n'être que présence, que être ! Un être-là indélogeable de ton cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Jalousie   Dim 12 Déc - 21:26

Petite fille, à quoi penses-tu donc ? Te voilà bien loin. Quel ailleurs occupe ainsi tes maigres pensées ? Je te vois assise à la fenêtre, le regard légèrement de biais, attentif à la neige qui tombe, sans l'être réellement. Qu'y vois-tu à travers la neige ? Je te vois, toute petite, alors que tu n'es pas là. Partie, enfuie, vers ces contrées lointaines contenues dans chaque flocon tombant. Je te vois. Tu te vois. Oui, là-bas. Là où je ne peux aller. Je te vois. Mais toi, toi assise bien loin de moi, tu m'ignores. Du reste, comment le pourrais-tu ? C'est vrai, j'ai beau être là, derrière toi, à te regarder, toi observant cette fenêtre embuée par ton souffle, je ne suis pas vraiment là non plus. Moi, dont le regard est pris dans le conduit étroit de cette jalousie. Une porte, oui une porte, nous empêche tous deux de nous croiser. A quoi pensai-je donc en te posant cette question : "Petite fille à quoi penses-tu ?" Et moi ? Et moi qui penses à toi derrière ton dos, à quoi pensais-je ? Oui, à quoi pensais-je donc lorsque je me suis mis à penser à toi ? Alors que toi, petite fille, oui toi, tu ne pensais pas à moi, mais à cet autre disparu dans cet ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jalousie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jalousie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La jalousie en amitié ?
» Sasha - Tchernobyl. Tcherno-débile. Jalousie radioactive
» la jalousie chez le chien
» [ Sondage ] La fin de la jalousie et autres nouvelles (Marcel Proust)
» Comment aider à limiter sa jalousie/possessivité....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
écrivaillons :: De la contrainte dans les étreintes-
Sauter vers: