écrivaillons

ceci est un forum d'écriture, de discours vides de sens, de débats amoraux et de rituels étranges, on y parle de tout mais surtout de rien... Écrivaillerait-vous avec nous ? 
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 message à un ami qui n'a étrangement pas de titre.

Aller en bas 
AuteurMessage
lulli
Admin
avatar

Messages : 757
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: message à un ami qui n'a étrangement pas de titre.   Jeu 13 Aoû - 13:46

Dans le jardin, les lys sentais la vanille bon marché à glisser dans les sous vêtement. Nauséabondeux à souhait. On y allais plus guerre dans se bout de terrain à l'arrière de la maison. Sa avait poussé dru, dans tout les sens, c'était laid et merveilleux, aucun prince n'aurai pus passer même armer d'un beau sabre laser. C'était la zone. La vrai. Celle dont on ne peu revenir puisqu'on ne peu y entrée. Dedans on savais qu'il s'y passais moult chose peu recommandable entre les habitants, échange non-catholique de pot cathodique notamment. Des trucs vraiment moche, interdis moins de 25ans. A en parler certain suais froid et glaçais l'atmosphère de leur alêne putride. Oui, le jardin fessait pourrir sur place ceux qui s'y aventurais. Une vrai jungle sans lois, où flâner c'était se suicider. Quand à la maison, elle était tout se qu'il y a de normal, un poil plus grande et sombre, un toit qui frôlais le sol de ces tuiles lozangique, aucune fenêtre sur rue et encore moins sur jardin. Une porte condamné à se taire. On y buvais du thé entourer de femmes grasses buveuse d'alcool, aucun homme à l'horizon, juste des tables, des chaises sans paille, des bibelot ideux et des photos d'avant. Avant la guerre. Quand cette maison close était ouverte au vent. Quand ce jardins était couvert de neige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrivaillons.forumactif.com
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: message à un ami qui n'a étrangement pas de titre.   Dim 16 Aoû - 14:03

Il y a un lien entre les deux textes ?

Le premier, je l'ai trouvé plat. Il n'y a rien qui sort, aucune image qui en vaille la peine. Par contre, le deuxième, j'ai bien aimé. J'ai trouvé l'image de l'homme super bien décrite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulli
Admin
avatar

Messages : 757
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: message à un ami qui n'a étrangement pas de titre.   Lun 17 Aoû - 22:11

erreur de manipe, deux textes différents, j'y reviendrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrivaillons.forumactif.com
lulli
Admin
avatar

Messages : 757
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: message à un ami qui n'a étrangement pas de titre.   Mar 18 Aoû - 7:41

ce texte ci... je ne sais pas d'où il viens... je veut dire comment il met venus, le coté plat était voulus, la mort n'est-ce pas retirer toute suptence, tout intérêt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrivaillons.forumactif.com
Wivi
Admin
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: message à un ami qui n'a étrangement pas de titre.   Dim 23 Aoû - 20:32

La mort n'est pas une fin, je crois. Elle est un commencement. Aussi paradoxal que cela puisse paraître.
A travers la mort, la vie reprend toujours ses droits. La mort n'est pas une image figée. Elle est vivifiante, tout comme la vie.
Je pense à l'image du fumier, ce tas d'excrément en voie de putréfaction. La putréfaction, l'abandon, est l'image même de la mort qui agit. Mais de cette putréfaction naît aussi la vie (l'apparition des vers)
Pour moi, la mort ne retire aucun suspens, aucun intérêt, au contraire, elle renouvelle tout.
Enfin, c'est ce que je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulli
Admin
avatar

Messages : 757
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: message à un ami qui n'a étrangement pas de titre.   Lun 24 Aoû - 0:26

hmmm, oui et non.

Ma mort c'est la fin. Ma propre mort c'est la fin de tout. Puisque je suis mon tout et que cela est vrai de chaque individus. Le monde n'existe que par soit, que par notre vision sur lui...

La mort de l'autour, de tout le reste, ça peu effectivement être perçut comme une poursuite de la vie, un continuum...

Mais ces deux visions son contraire, dans le cas de cette maison close, la putréfaction du lieu est pour moi ma propre mort, celle qui développera d'autre vie certes mais qui est une perte... un lieu qui se meurt, un souvenir qui se perd, dans lequel tout peu se réinventer mais rien n'existe encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrivaillons.forumactif.com
Malimelocaliptus

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: message à un ami qui n'a étrangement pas de titre.   Mer 26 Aoû - 10:34

c'est marrant la neige semble associée aux cycles et à la vie, comme une douceur. Il y a un lien entre la mort et la vie, mais dire que la mort est pleine de vie c'est prendre un parti qui n'est pas subjectif. Pour chaque être, la mort de ce qui l'entoure comme la sienne, c'est la mort de choses qu'il entend. Celles qui vont naître, sont celles qu'il n'entendait pas avant. Ce n'est pas contradictoire, ni paradoxal à mes yeux, c'est juste une question du point de vue que l'on choisi. Si l'on s'extirpe de soi pour regarder la nature, la création ou les êtres cela donnerait trois avis différents.

Drôle ce sabre laser en plein jardin. On fait quoi avec les pots cathodiques ? de la physique ? autant les tubes... je visualise... mais un pot ? à moins qu'il y ai un jeu de mot...qu'ils s'échangent des tubes cathodiques pour leur bagnole et en même temps du pot (à base de pavot)... J'ai beaucoup aimé la description du jardin laid et magnifique. Même si l'amorce m'a un peu prévenu et amoindri l'effet " Nauséabondeux à souhait ". Et la vanille, hm, bien immiscé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulli
Admin
avatar

Messages : 757
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: message à un ami qui n'a étrangement pas de titre.   Mer 26 Aoû - 18:13

la vanille c'est la senteur (quasiment unique en se sens) qui me fait vomir... surtout le coté bon marché... et le lys à une odeur écœurante que j'aime bien... oui, ça annonce sans doute un peu trop...

pour le "pot" j'avoue sans honte que c'était une erreur au départ que j'ai tenus à garder, je ne voulait absolument pas parler d'échange étrange ou de je ne sais quel trafique, mais catholique puis cathodique met tomber de la main... tant pis pour vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrivaillons.forumactif.com
Malimelocaliptus

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: message à un ami qui n'a étrangement pas de titre.   Mer 26 Aoû - 18:35

haha pur hasard donc les deux ? ;p enfin hasard sémantique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: message à un ami qui n'a étrangement pas de titre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
message à un ami qui n'a étrangement pas de titre.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» message breton
» Comment écrire un message sur le forum ?
» télépnone, message, mon chouchou d'amour ...........
» comment faire pour arreter un message
» J'ai un message d'erreur en anglais quand je veux ouvrir mon livre ou le modifier.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
écrivaillons :: Pose ta prose !-
Sauter vers: